Les Incroyables Comestibles Courdimanche

Semons, partageons, gratuité et nourriture saine pour tous


Poster un commentaire

Une famille américaine fait pousser 3 tonnes de nourriture bio par an, dans son jardin

Aux Etats-Unis à 15 mn du centre ville de Los Angelès, une famille fait sa révolution en créant sa propre ferme urbaine qui produit assez de nourriture pour être auto-suffisante…

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/23792/famille-americaine-fait-pousser-3-tonnes-de-nourriture-bio-son-jardin


Poster un commentaire

Oumar Diabaté, vétérinaire fermier et pionner de l’agroécologie au Mali

Oumar Diabaté, vétérinaire fermier et pionnier de l’agroécologie au Mali

 

Mali agroécologie

Des fruits, légumes et plantes médicinales produits sans pesticides et en quantité, c’est le pari réussi d’Oumar Diabaté, vétérinaire malien devenu fermier réputé pour ses produits bio qu’il tire d’un lopin de terre initialement peu propice aux cultures.

Les lasagnes, buttes permanentes

Poster un commentaire

Les lasagnes, buttes permanentes

Les buttes-lasagnes sont des couches superposées de matériaux ligneux (carbonés) et de matériaux verts (azotés) et notamment destinés à accueillir des cultures gourmandes.

Bien qu’ayant déjà testé une telle pratique à titre personnel, cette année, je franchis un cap en constituant des buttes-lasagnes pour mon activité professionnelle…petit tour d’horizon de la question :

http://www.un-jardin-bio.com/les-lasagnes-buttes-permanentes/


Poster un commentaire

Les pesticicides « mille fois plus toxiques » qu’annoncé ?

Bonjour,

Je vous recommande cet article :

Affaire Séralini : les pesticides « mille fois plus toxiques » qu’annoncé ?
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140130.OBS4526/affaire-seralini-les-pesticides-mille-fois-plus-toxiques-qu-annonce.html

Maraîchage Bio sous les arbres

Poster un commentaire

Denis Flores, maraîcher bio à Vézénobres, a acheté des terres que personne ne voulait parce qu’il y avait des arbres ! Moins d’arrosage, plus de protection, plus de confort, plus de fertilité, de bons rendements : après deux années, il constate avec satisfaction que « tout ou presque pousse très bien sous les arbres. » Etape suivante : le non-travail du sol !